13/3/17

HISTÒRIA D'UN ERROR


Catalogne: La justice espagnole a puni l’ex-président de la Catalogne pour avoir organisé, en 2014, une consultation considérée comme illégale sur l’indépendance de la région. L’ancien président de la région espagnole de Catalogne, le séparatiste Artur Mas (2010-2016), a été condamné, lundi 13 mars, à deux ans d’interdiction d’exercice de fonctions publiques électives pour avoir organisé en novembre 2014 une consultation sur l’indépendance, interdite par la justice. 
La cour d’appel de Catalogne a jugé Artur Mas, 61 ans, coupable de « désobéissance » pour avoir consulté les Catalans sur l’avenir politique de leur riche région de 7,5 millions d’habitants dont une partie souhaite une sécession. M. Mas, son ancienne vice-présidente Joana Ortega, et l’ex-responsable du département de l’éducation Irene Rigau, risquent des peines d’interdiction de la fonction publique, de dix ans (pour M. Mas) et neuf ans respectivement, pour « désobéissance » et « prévarication », à la suite de la tenue de ce vote sans effets juridiques, auquel avaient participé 2,3 millions de personnes le 9 novembre 2014. Depuis 2012, M. Mas réclame le droit d’organiser un référendum sur l’indépendance dans sa région comptant 7,5 millions d’habitants. Madrid s’y refuse, considérant que l’unité de l’Espagne ne peut être débattue que par l’ensemble des Espagnols, comme la Constitution le prévoit. LEMONDE.FR

Aquesta és la història d'un error, de l'error d'un Govern antidemocràtic com l'Espanyol, que tria i remena amb la justicia mesella sotmesa a les seves ordres, i és un error per la condemna injusta i injustificable jurídicament a Artur Mas, Joana Ortega e Irene Rigau, ho és també per qué ha aconseguit crear més independentistes amb aquesta decisió i a més traslladar la noticia a l'àmbit internacional que és el que més temen i menys desitgen. S'han covert de gloria els Rajoy boys, s'han disparat un tret al peu.

SHARE THIS

0 comentaris:

About Me